Après le pilotage, le parachutage !

Avnir Aviation

Avnir Aviation s’occupe de vous former au pilotage d’avion avec brio. Mais avez-vous pensé  à toutes les activités connexes que vous pouvez pratiquer en embarquant dans un avion ? Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir le saut en parachute en tandem. Accrochez-vous, ça va décoiffer !

Qu’est-ce qu’un saut en tandem ?

C’est un saut en parachute biplace. En clair, vous sautez en restant solidement accroché à un moniteur expérimenté. Ce dernier totalise plusieurs milliers de sauts. Son diplôme est reconnu par la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile). C’est lui qui s’occupe de gérer le saut dans tous ses aspects techniques. Par exemple, c’est le moniteur qui actionne le parachute le moment venu. Avec un saut en parachute en tandem, la sécurité est au maximum. C’est l’idéal pour les débutants.

Comment ça se passe concrètement ?

Un saut en parachute tandem se déroule toujours plus ou moins de la même manière. Tout d’abord, un instructeur vous briefe durant 10 à 15 minutes. Il vous explique comment vous positionner lors des phases les plus délicates du saut : la chute libre et l’atterrissage. C’est également l’occasion pour lui de vous informer des consignes de sécurité.

Ensuite, il faut attendre. Vous le savez désormais en tant qu’apprenti pilote, un avion ne part pas dans n’importe quelles conditions. Dès que la météo le permet, vous embarquez dans l’avion avec votre moniteur attitré. L’appareil monte jusqu’à 4000 m d’altitude. Ce voyage dans les airs dure généralement entre 15 et 20 minutes. Vous avez donc le temps de vous relaxer en admirant le paysage.

Vient alors le moment fatidique : celui du grand saut. L’avion vous largue dans le ciel vous et votre moniteur. Vous tombez alors en chute libre à une vitesse de 200 km/h. C’est là que les sensations sont les plus fortes ! Cette chute dure de 40 à 50 secondes. Tout dépend de l’altitude précise à laquelle vous avez sauté.

Le parachutiste professionnel qui vous accompagne regarde alors son altimètre. A 1500 m au-dessus du sol, il ouvre le parachute. Vous planez alors durant environ 5 minutes, le temps de contempler le paysage à une vitesse de chute raisonnable. Enfin, vous atterrissez en général sur votre lieu de décollage. Tout se fait en douceur grâce à l’expertise du moniteur.

Où est-ce qu’on peut sauter ?

Plusieurs dizaines de drop zones existent en France. Si vous voulez en savoir plus, le site Adrenactive répertorie les différentes zones de saut. Il vous propose également des sauts en parachute en tandem avec des parachutistes professionnels dans toute la France. Attention, les plus belles zones de sauts comme la Baie du Mont Saint-Michel ou Gap-Tallard au-dessus des Alpes sont très demandées. Nous vous conseillons de réserver à l’avance pour être sûrs de pouvoir effectuer votre saut à la date que vous souhaitez.  

Et pour une formation complète, je fais quoi ?

Les écoles de parachutisme proposent diverses formules. Le saut en parachute en tandem est un début. Pour quelques frissons supplémentaires, vous pouvez également expérimenter le saut d’initiation en solo avec ouverture automatique du parachute. Et pour ceux qui veulent aller plus loin, il y a les stages PAC (Progression Accompagnée en Chute).

Le stage PAC se déroule sur une période réduite durant laquelle vous effectuez pas moins de 6 sauts. Vous bénéficiez d’une formation théorique approfondie. Pour vos sauts, vous serez toujours accompagné par au moins 2 moniteurs. L’un vous aidera à prendre la bonne position en chute libre. L’autre vous filmera de façon à pouvoir faire un débriefing au sol. A la fin de cette formation, vous pourrez sauter seul dans n’importe quelle école de parachutisme lorsqu’un moniteur de la FFP (Fédération Française de Parachutisme) est présent.

Pour être complètement autonome, il faut passer le brevet A de parachutisme après au moins 15 sauts. Il existe également un brevet B dédié aux parachutistes confirmés qui donne droit à des spécialisations. Enfin, le brevet C, après un minimum de 200 sauts, permet d’encadrer un vol et d’effectuer des sauts spéciaux.